bourg

 

Association "l'OREILLE EN COIN"


«L'oreille en coin» c'est d'abord un chef.

musique
Florence Roblin, professeur au Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Dordogne est unique. Les enfants et les adultes l'adorent; et pas seulement pour ses pitreries et ses grimaces qui dérideraient un régiment. Aussi et surtout parce qu'elle est une musicienne professionnelle très exigeante et rigoureuse qui a toujours «L'oreille en coin» pour déceler une nuance oubliée ou une note attaquée un comma trop bas.
«L'oreille en coin» ce sont aussi des répétitions où se mélangent travail vocal, écoute, concentration. Chacun des quatre pupitres déchiffre séparément et parfois laborieusement sa partition, puis vient la mise en commun où une magie s'opère qui nous surprend toujours. Tout d'un coup ça devient beau. Cela se passe le mercredi à 20h15 dans la salle des fêtes.
«L'oreille en coin» c'est un répertoire. De la renaissance à nos jours. Des chants et œuvres de toute l'Europe. Palestrina, Bach, Haydn, Mozart mais aussi Brassens, Anne Sylvestre, de La Fontaine et Prévert mis en musique etc….


«L'oreille en coin» ce sont des concerts.

- Dans la rue à Saint-Aquilin pour la fête de la musique qui est un grand moment de rire et de partage simple avec la population.
- Dans les églises des environs où l'on s'habille de sérieux.
- A la maison de retraite de Tocane où en lisant dans les yeux des pensionnaires on ne regrette pas les heures  passées en répétitions pour leur apporter tant de joie.
- A l'abbaye de Boschaud près de Villars début juillet où l'acoustique exceptionnelle embellit le travail de l'année.


«L'oreille en coin» ce sont deux chorales.

Avec celle de Beychac en Gironde nous avons un répertoire commun avec notamment des doubles chœurs. Le résultat n'est pas seulement multiplié par deux.  
Avec eux les rencontres sont l'occasion de solides pique-niques où nous apportons nos produits du Périgord faits maison et eux le Saint-Emilion fait maison aussi.


«L'oreille en coin» ce sont des femmes et des hommes qui un jour sans doute se sont entendu dire par un proche «Ah, toi tu chantes pas mal;». Ils l'ont cru et sont venus. Au fait, et toi qui chantonnes toute la journée, je parie que tu chantes bien. Que dis-tu? Tu chantes faux? Ne crois pas ceux qui t'ont dit ça; ça n'existe pas, au pire ça se guérit. Crois-moi et viens. 
          
Béatrice LAFON





Mentions légales